Loading.....

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Le traitement de la gale vise à réduire les symptômes, à éliminer les parasites et à prévenir la contamination de l’entourage. Après traitement antiparasitaire, les lésions cutanées et les démangeaisons disparaissent le plus souvent en 4 semaines. La prévention des récidives repose sur la désinfection du linge et de l'environnement qui doit être effectuée le lendemain du traitement. En cas de renouvellement du traitement, une nouvelle désinfection est nécessaire.

Il existe principalement deux types de traitement antiparasitaire : un traitement scabicide topique avec la perméthrine ou le benzoate de benzyle, et un traitement oral par ivermectine. Il n'y a pas de niveau de preuve suffisant pour recommander de préférence un traitement per os ou par voie locale ou une association des deux.
En cas de traitement topique, toutes les régions du corps, à l'exception du visage et des muqueuses pour la gale commune, doivent être traitées. Le traitement du cuir chevelu est recommandé. Le visage doit être traité chez l’enfant, en protégeant les yeux et la bouche ; chez l’adulte uniquement dans les formes profuses et hyperkératosiques. Les ongles doivent être coupés et traités soigneusement.

Traitements de premier choix, selon les recommandations européennes : 
Perméthrine crème 5% chez l’enfant > 2 mois, chez l’adulte, la femme enceinte et pendant l’allaitement : une application unique pendant 8 à 12 heures, puis savonner et rincer abondamment le produit. Une seconde application est généralement recommandée, après 7 à 14 jours selon les sources.
CH : Scabi-med® ; F : Topiscab® ; D : InfectoScab®
A titre indicatif, il faut pour chaque application une noisette de crème chez l’enfant < 1 an, deux noisettes de crème (¼ tube de 30g) entre 1-5 ans, ½ tube entre 6 - 12 ans et 1 tube de 30g chez l’enfant >12 ans et l’adulte.

ou
Ivermectine p.o. chez l’enfant > 15 kg et l’adulte : env. 200 µg d'ivermectine par kg de poids corporel, administration à jeun, 1 h avant ou 2 h après un repas. L’ivermectine n’étant pas ovicide, une deuxième prise est nécessaire après une semaine pour éradiquer le sarcopte.
La concentration maximale de l’ivermectine au niveau cutané serait atteinte environ huit heures après son administration orale et déclinerait 24 heures après la prise. Il faut se doucher après avoir attendu au moins huit heures, avec du savon, puis mettre des vêtements, linges de toilette et draps propres. 
CH : capsules en préparation magistrale ; F : Stromectol® cpr 3 mg ; D : Driponin® Tabl 3 mg, Iveraxiro® Tabl 3 mg
A titre indicatif pour un adulte et par prise : 51-65 kg 4 cpr, 66-79 kg 5 cpr ;  ≥ 80 kg 6 cpr.
Remarque : l’ivermectine ne fait pas partie de la liste LMT, le patient doit être informé qu’il n’y a aucune garantie de prise en charge du traitement par l’assurance maladie de base, qu’il s’agisse d’une préparation magistrale ou d’un médicament importé. Le traitement oral par ivermectine est souvent prescrit, surtout lors de risque d’épidémie en collectivité et de problèmes de compliance (personnes âgées, migrants, etc ) car l’administration de comprimés par voie orale est beaucoup plus simple.

ou
Benzoate de benzyle (émulsion pour application cutanée) chez l’enfant et l’adulte, la femme enceinte et pendant l’allaitement : appliquer une fois par jour (temps de contact 24 h) pendant 2 jours consécutifs puis après 7 jours (le mode d’emploi peut varier selon les spécialités). Au bout du temps de contact recommandé et à la fin du traitement, éliminer le produit en prenant une douche ou un bain. Une irritation cutanée, avec parfois eczématisation, est son principal inconvénient.
CH : préparation magistrale (Apolab par ex.) ; F :  Ascabiol® 10% - deux applications à 7 jours d’intervalle ; D : Antiscabiosum® 10% chez l’enfant et 25% chez l’adulte - appliquer pendant 3 jours consécutifs. 

Le crotamiton (Eurax® h.c./ Crotamitex® en Allemagne) n’est plus cité dans les guidelines. Son efficacité contre la gale n’est pas démontrée, son effet antiprurigineux ne semble pas différent de celui d’émollients simples, et des allergies peuvent être observées.
Longtemps utilisé, le lindane a été retiré du marché en 2008 en raison de ses effets indésirables généraux parfois graves, notamment neurologiques.

Littérature :
European guidelines for the management of scabies, 2017
VIDAL Recos Gale
Pharma-News La gale et ses traitements, octobre 2020
La revue Prescrire, Premiers Choix Prescrire Gale, actualisation octobre 2020

Retour
Login
Login