Loading.....
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Après une infection primaire ou primo-infection par inhalation de Mycobacterium tuberculosis, les mycobactéries peuvent être éliminées, rester latentes (infection latente, ITL), ou progresser vers une maladie tuberculeuse active, MTB.

L'infection par M. tuberculosis induit une réaction immunitaire retardée de type cellulaire exprimant la sensibilisation des lymphocytes T. Cette sensibilisation persiste pendant une décennie ou plus et peut être détectée par
_un test cutané tuberculinique, TCT (voir Doc News en lien ci-dessous), également appelé test de Mantoux, ou intra-dermoréaction à la tuberculine. Il mesure l’accumulation in vivo de lymphocytes T mémoire au site d’injection d’un dérivé protéique purifié (PPD) comme antigène.
ou
_un test sanguin IGRA : test de détection de la production d’interféron gamma par les lymphocytes T mémoire en présence d’antigènes de la paroi cellulaire des mycobactéries M. tuberculosis.

Deux tests IGRA commerciaux sont actuellement enregistrés chez Swissmedic:
QuantiFERON-TB Gold® (Synlab)
T-SPOT.TB® Test (Oxford Immunotec), plus sensible mais plus contraignant (analyse dans les 8 heures après prélèvement)

La tuberculose présente une période d’incubation mal définie, pouvant aller de quelques mois à plusieurs années, voire décennies. Une réponse positive à l’un de ces tests est évocatrice d’un contact antérieur avec des antigènes mycobactériens ou d’une infection par une mycobactérie, mais ne constitue pas une preuve de la persistance de mycobactéries vivantes. Ni le test tuberculinique, ni les tests IGRA ne peuvent faire la distinction entre une infection ancienne ou latente et la tuberculose active. Le diagnostic définitif de la tuberculose repose sur un frottis positif d’un échantillon biologique (expectoration, sécrétion bronchique).

Traditionnellement le dépistage de la tuberculose repose sur le test tuberculinique dont la sensibilité et la spécificité sont cependant imparfaites (faux positifs dus à une vaccination préalable au BCG et au contact avec les mycobactéries de l’environnement).
Les tests sanguins IGRA ne sont pas influencés par la vaccination préalable par le BCG ni par la plupart des autres mycobactéries environnementales. Leur sensibilité est comparable à celle du test tuberculinique, mais leur spécificité est plus grande. La performance diagnostique des tests IGRA est cependant plus faible chez les enfants que chez les adultes.
Les tests sanguins de dépistage de l’infection tuberculose sont réalisés par des laboratoires spécialisés (voir liste en lien ci-dessous).

Source :
Ligue pulmonaire suisse Centre de compétence Tuberculose, Manuel de la tuberculose, version révisée 01/2021

Liens :
Ligue pulmonaire suisse, Centre de compétence Tuberculose
Ligue pulmonaire suisse, Centre de compétence Tuberculose, Laboratoires pour le dépistage de l'infection tuberculeuse par test sanguin (Interféron Gamma)

Retour
Login
Login