Loading.....
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Différents types de sprays d’autodéfense sont disponibles sur le marché (code assortiment: 31.30.10.08). Les sprays au poivre que l’on trouve couramment dans le commerce contiennent les substances irritantes suivantes : capsaïcine, oléorésine de capsicum (OC, extrait huileux de différentes espèces de capsicum tels que le paprika, les piments ou le poivre de Cayenne) et nonivamide (syn. vanillylamide de l’acide pélargonique, PAVA) qui est un substitut de synthèse de la capsaïcine.

Les sprays d’autodéfense déploient leurs effets irritants au niveau des yeux, de la peau et des voies respiratoires en quelques secondes. Toux et éternuements s'ensuivent, pouvant générer un sentiment d'angoisse. En règle générale, les symptômes disparaissent totalement après 30 à 60 minutes. Dans de rares cas, les effets peuvent durer plus longtemps et être plus incommodants (conjonctivite, œdème de la cornée). Les personnes particulièrement sensibles telles que les asthmatiques et les personnes allergiques sont susceptibles de réagir plus fortement.

Les produits à base de capsaïcine, d’OC et de PAVA sont soumis à la législation sur les produits chimiques. Les prescriptions et obligations qui régissent la remise à des particuliers sont définies dans l’ordonnance sur les produits chimiques (OChim). Voici un résumé des points en vigueur :
-vente en libre service exclue
-remise uniquement aux personnes majeures
-lors de la remise du produit, informer sur la manipulation correcte, les risques et les mesures de protection nécessaires
-les entreprises qui remettent de tels produits doivent annoncer aux autorités cantonales compétentes une personne de contact pour les produits chimiques

Les législations pouvant différer selon les pays, il s’agit dès lors, d’être particulièrement vigilant lors d’un achat sur internet.

L’usage des sprays d’autodéfense contenant d’autres substances irritantes tels que les gaz lacrymogènes (par ex. o-chlorobenzylidène-malononitrile) est réglementé par l’ordonnance sur les armes.

Source :
OFSP, Sprays d’autodéfense

Retour
Login
Login